FAQ


Le dirigeable risque-t-il d'exploser?


Non. Notre dirigeable est gonflé à l'hélium un gaz ininflamable et non explosif, il est totalement inerte. Ce sont les ballons gonflés à l'hydrogène que l'on utilisait au début du siècle qui présentaient ce type de risques.


Que se passe-t-il si le ciel est nuageux?

Les nuages diminuent la quantité d'énergie solaire reçue par le ballon. Si le nuage est passager, cela ne change rien au pilotage puisque nous disposons d'une batterie permettant d'absorber les variations d'énergie produite par les panneaux. Si le ciel est couvert, nous volerons un peu moins vite.


Le ballon peut-il tomber? Peut-il être déchirer ou se percer?

Non, cela ne représente pas un véritable danger. L'enveloppe du ballon est extrêmement robuste. Les seuls objets qui pourraient la déchirer ou la percer se trouvent au sol (couteaux, cutters, barres métalliques tranchantes) et en aucun cas dans les airs. Si jamais l'enveloppe était percée, au décollage par exemple, le ballon perdrait de l'hélium et deviendrait progressivement "lourd" c'est à dire qu'il descendrait et ne serait plus à l'équilibre dans les airs. Le pilote devrait alors atterrir.
Un dirigeable a déjà réussi à voler plusieurs heures après que plusieurs centaines de balles aient traversé son enveloppe.


Le dirigeable est-il sensible au vent?

Oui, c'est son principal inconvénient. Du fait de la surface de son enveloppe, le dirigeable est très sensible au vent, notamment dans les phases d'atterrissage et de décollage.
Ainsi, un dirigeable ne peut pas voler par tous les temps. La plupart ne volent pas si les vents dépassent 30kmh.


Le Nephelios peut-il transporter des charges?

Non, il n'a pas été conçu pour cela. En revanche plusieurs groupes de chercheurs travaillent sur des dirigeables gros porteurs capables de déplacer plusieurs dizaines de tonnes.